Les BTEC ont été créés en 1990 par la FNGN dans l’objectif majeur de disposer d’un instrument pour prendre en charge le financement des activités économiquement rentables des groupements membres. Elles jouissent d’une reconnaissance officielle. Mobiliser l’épargne locale pour en faire du petit crédit rural constitue l’activité motrice de la BTEC et en même temps sa stratégie originelle.

La création des BTEC s’est fondée sur les considérations ci-après.

  • Le principe des BTEC s'inspire de l'organisation des caisses villageoises de solidarité. L' idée a été d'améliorer cette pratique traditionnelle informelle mais originale en une caisse bien structurée avec tous les organes de gestion requis et une existence formelle ou juridique.

  • A l' arrêt des fonds souples de l'association Six S <Se Servir de la Saison Sèche en Savane et au Sahel>, les paysans étaient désemparés dans la sécurisation de leurs revenus et l'obtention continu de fonds de crédit pour pérenniser leurs activités économiques. L'association internationale <Six S> a permis le développement d' activités productrices et rémunératrices qui nécessitaient un savoir en gestion et donc un apprentissage à l'épargne et à l' utilisation judicieuses des revenus.

  • La volonté de doter les paysans et leurs organisations de base d’un instrument financier propre à eux, de proximité et accessible à des conditions différentes des banques commerciales dont ils sont pas familiers.

  • A terme les BTEC devraient constituer la banque des paysans semblable à celle commerciale sur la place où l’on pourrait emprunter et mener ses activités sans recours à la subvention extérieure. Elles devaient donc parvenir à assurer l’autonomie financière et juridique de la FNGN et ses membres.